23 juin 2006

Le Silmarillion

Bien le bonjour cher visiteur. Je vais vous parler d'un livre qui me tien particulièrement a coeur étant fan de Tolkien. Ce livre est le Silmarillion. Je vais me baser sur un texte pris sur internet pour présenter rapidement les différentes parties de ce livre. Ensuite viendra mon avis sur cet oeuvre.


Le Silmarillion

 

Histoire et présentation

 

Le Silmarillion, publié en 1977 est un ouvrage posthume regroupant des textes de J.R.R. Tolkien plus anciens dans leur conception et dans le récit que celui du Seigneur des Anneaux. Tolkien souhaitait en effet faire éditer un seul livre regroupant le Silmarillion et le Seigneur des Anneaux, mais cette possibilité lui ayant été refusée, c'est Christopher Tolkien, son fils qui se chargea lui-même de regrouper en un seul texte les nombreux manuscrits concernés.

Toutefois ces manuscrits sont souvent inachevés, et présents sous différentes versions, c'est pourquoi comme Christopher Tolkien le dit lui-même dans la préface du livre, il ne faut pas chercher à tout prix la cohérence. Le travail est cependant effectué à merveille, et le Silmarillion se découpe en cinq parties essentielles : "l'Ainulindalë", "le Valaquenta", "le Quenta Silmarillion", "l'Akallabêth" et une dernière partie intitulée "Sur les Anneaux de pouvoir".

Traduit de l'anglais par Pierre Alien (dont la traduction est très controversée et fera l'objet d'une révision dans les années à venir), le Silmarillion est le fruit d'un travail énorme et représente la genèse de tout Tolkiendil digne de ce nom.

Ainulindalë

 

"L'Ainulindalë" décrit la création des Ainur qui deviendront les Valar et les Maiar, et comment ceux-ci associèrent leur chant à celui d'Eru, l'Unique afin de créer Arda, le monde; et comment ils descendirent sur le monde.

Valaquenta

 

"Le Valaquenta" est composé de trois sous parties. La première est intitulée "Sur les Valar" et explique leur nombre, indique leur nom et décrit leurs éléments associés. La deuxième, "Sur les Maiar", fait un descriptif de ceux que l'on pourrait considérer comme des "demi dieux", et leurs relations avec les Valar. Dans la troisième, "Sur les ennemis", on trouve une présentation de Morgoth et de ses serviteurs dont Sauron le plus fidèle.

Quenta Silmarillion

 

"Le Quenta Silmarillion" est la partie la plus grande du Silmarillion. Elle commence avec l'Âge des Lampes, et comment celles-ci furent brisées pour donner naissance aux deux Arbres de Valinor. Mais l'on y trouve aussi l'éveil des Elfes près du lac Cuívenen, leur voyage vers l'ouest au pays d'Aman et comment après le vol des Silmarilli et la destruction des Arbres par Morgoth et Ungoliant, les Noldor, une des trois grandes familles des Eldar retournèrent en Terre du Milieu pour venger Finwë leur roi et les offenses faites à leur Maison.

Il y est dit aussi comment la malédiction du Vala Mandos tomba sur eux, sous la forme du massacre d'Alqualondë, de l'incendie des Navires à Losgar et maints aspects encore.

Dans "le Quenta Silmarillion" on raconte aussi comment Elu Thingol et Melian la Maia fondèrent le Royaume de Doriath, et des cinq grandes Guerres de Beleriand, de la construction de Nargothrond et de Gondolin et de leur chute, des mésaventures de Túrin Turambar, de la venue de Tuor et du voyage vers l'Ouest d'Eärendil le Béni, seul marin à avoir traversé la Grande Mer après l'apparition d'enchantements sur les îles approchant Valinor et les furies d'Ossë, maia d'Ulmo, qui entraina la Guerre de la Colère où Morgoth fut défait, le Beleriand submergé dans sa quasi totalité. Ici se termine le Premier Âge.

Akallabêth

 

Dans "l'Akallabêth", ou la chute de Númenor, on raconte comment les Edain, pères des Hommes se virent octroyer par Eru une île au sud ouest de la Terre du Milieu qu'ils nommèrent Númenor. On y raconte sa splendeur, son apogée puis la montée d'orgueil des rois numénoréens, dont le sang provenait des races elfiques et humaines réunies à travers Eärendil qui donna naissance à Elros qui fut le premier Roi de Númenor et vécut 500 ans. Et enfin, par les mensonges de Sauron, est relatée la triste attaque des Núménoréens sur Valinor qu'ils n'atteignirent jamais, Eru faisant apparaitre une faille énorme qui engloutit la flotte humaine ainsi que l'île même de Númenor, dont seuls Elendil et les siens, princes d'Andunië parvinrent à s'échapper et à gagner les rives sud de la Terre du Milieu.

Sur les Anneaux de Pouvoir

 

"Sur les Anneaux de Pouvoir" relate comment Celebrimbor, sous l'influence de Sauron Gorthaur créa les Anneaux de Pouvoir, dont trois furent donnés aux Elfes, sept aux Nains, et neuf aux Hommes. Mais en secret Sauron forgea l'Anneau Unique qui controlait les autres anneaux. Les elfes s'en aperçurent et cela donna lieu à une guerre et les anneaux furent cachés, mais ceux des Nains furent récupérés ou perdus, et les Hommes aisément corruptibles furent soumis à la domination de l'Anneau Unique, ce qui donna naissance aux neuf Ulairi, ou Nazgûl. Pour enfin aboutir sur la Guerre de l'Anneau, et la destruction de l'Anneau Unique par Frodon de la Comté, et le retour du Roi, héritier d'Isildur et la fin du Troisième Âge.

Voila en gros la présentation des différentes parties du Silmarillion.

Voici maintenant venir mon avis. Pour ma part je trouve cet oeuvre très intéressante.En effet ce livre est un recueil de contes relatant les hauts faits des habitants d'Arda et de la Terre du Milieu. En fait les zones de vide temporels nous permettent d'imaginer nombreuses histoires qui pourraient avoir eut lieu dans ce monde. Contrairement a un roman où l'on sait tout ce qui se passe du début à la fin, là les zones d'ombres donnent de la profondeur au récit je trouve. Cela laisse libre court a notre imagination et pour ma part je m'inspire souvent de ce fond et de ces zones d'ombres lorsque je cherche a écrire un texte imaginatif.

En ce qui concerne la forme, je trouve le Silmarillion moins recherché et plus accessible au niveau de la tournure du texte. En effet je trouve qu'il est beaucoup plus facile a lire que le seigneur des anneaux. Ceci est sûrement du au fait que Tolkien n'a pas fini son travail en ce qui concerne ces contes là.

Pour ceux qui ont lu (où vu) le seigneur des anneaux, vous trouverez de nombreuses réponses aux allusions faites dans la trilogie. Vous trouverez l'origine de la chanson que chante Aragorn lorsqu'il pense a Arwen (le lai de Luthien et Beren). Vous apprendrez beaucoup de choses sur le passé des Elfes et leur origines, et en ce qui concerne les humains pourquoi il y a tellement de différence entre les hommes du Gondor et les autres.

Donc je vous conseillerais de lire ce livre après avoir lu le seigneur des anneaux, car a le lire en premier on perd le plaisir de comprendre les allusions du passé faites dans la trilogie.


Bon voila je vous laisse cher lecteur.

Amicalement Fingolfin

Posté par fingolfin à 20:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Silmarillion

  • felicitation

    je trouve genial qu y est quelqu un qui se dévout pour une chose aussi merveilleuse que le Silmarillion , moi je l ai lu ainsi que les contes et legendes .
    ya peu de fan de tolkien .
    dommage

    Posté par Bauglir, 02 novembre 2007 à 12:15 | | Répondre
  • Merci pour le lien vers Tham Onodrim
    Très joli blog au passage, je reviendrais.

    Nerak, rédactrice sur TO

    Posté par Nerak, 21 décembre 2006 à 16:27 | | Répondre
Nouveau commentaire